Header image  
TECHNOLOGIES APPROPRIEES
Appuyé par SYRENE 8 ACP NIR 056
 
  
   
 
 

<<<

 

>>>

 

 
UTILISATION DU DROMADAIRE
 

 

Au Niger on appelle chameau le dromadaire. Cet animal, rustique, facile à alimenter et avec une force de traction très importante (il peut facilement tracter des poids de l’ordre de 1500 kg) est déjà utilisé depuis des années par certains paysans.

Le but de PROFORMAR et, depuis quelques années, d’un projet spécifique financé par la coopération française et avec lequel nous collaborons étroitement, est de proposer de nouveau outils de travail adaptés à la traction cameline.culture avec dromadaire en 1987 dans la région de Dogondoutchi

La traction cameline n'est pas une nouveauté. Bien que pas beaucoup développée nous l'avons déjà rencontrée dans les années 1986 au Niger, comme démontre la photo publiée ici. Les amélioration ont donc porté sur l'adaptation des sellettes et des outils pour assurer, d'une part, facilité et efficacité et, d'autre part, le bien être de l'animal de trait.

Un projet directement adressé à la filière cameline a été financé par la coopération française. PROFORMAR collabore étroitement avec ce projet dont la présentation est ici.

QUELQUES SPECIFICATIONS TECHNIQUES DU MATERIEL DE TRACTION CAMELINE

CHARRETTE CAMELINE   pour le dessins techniques cliquez ici

Haut

Plateau de 2 m x 1,25 m x 0,40 m, en bois (planches de 4 cm d'épaisseur) monté sur un cadre de cornière métallique de 50 mm. Le plateau, qui pivote sur l'axe de l'essieu, sera complété de 4 ridelles latérales amovibles en planche de 4 cm d'épaisseur. Le plateau est fixé à une hauteur de 90-95 cm au dessus du sol ; ceci afin d'assurer une hauteur constante du bout de brancard à environ 1,60 m du sol, soit en dessous du garrot du dromadaire.

Les vis et les écrous du plateau doivent être uniformes avec un diamètre de 8 à serrer avec une clé de 13 ; cela afin de tenir compte de l’équipement des paysans.charrette camelineDeux (2) brancards droits en tube rond de 55/60 mm distants l'un de l'autre de 0,95 m (distance intérieure) et longs de 3,60 m. Ils sont fixé sur l'essieu. Cette fixation doit se faire sur la table de travail, avant de souder la barre entre les deux brancards.

Deux anneaux de 0,10 m x 0,10 m sont fixés respectivement à 0,30 m et à 0,45 m de l'extrémité antérieure de chaque brancard. Une chaîne métallique de 1,90 m est fixé à l'un des deux anneaux des brancards, et servira à fixer la charrette sur la selle portée par le dromadaire. Cependant, cette chaîne peut être libre avec à ses bouts des crochets permettant de la fixer. La chaîne est faite en anneaux de fer de 8.transport scolaire avec charrette cameline

Essieu robuste en tube carré de 50 mm et long de 1,50 m. Cet essieu doit pouvoir supporter une charge minimale de 1000 kg (1 tonne).

2 roues de 750 x 15. La jante (si elle est d'épaisseur 2 mm) est doublée de plaque d'épaisseur 2 mm, afin de la renforcer. Ceci permet d'éviter les nombreux jeux de pneus constatés précédemment.

La ridelle avant porte le siège du conducteur, construit en planche de 4 cm d'épaisseur avec des dimensions de 40 cm.

Cette même charrette peut être fabriquée en sa version basculante. PROFORMAR propose même que la charrette soit toujours construite en tôle et basculante. Ainsi la même charrette pourra servir à plusieurs usages : transport personnes, matériaux, bois, etc.

Sur la charrette basculante les deux brancards sont fixés au châssis de la charrette de manière amovible en utilisant un gros fer en U (ou un gros fer plat plié en U) et une grosse goupille qui traverse le fer en U en passant au dessus du brancard ; de cette manière le brancard n’est pas percé, pour ne pas créer un point faible.

Haut

HERSE CAMELINE

Le principe de cette herse est celle d’un outils de culture attelé déjà bien connu dans la sous-région. Il a été tout simplement fortement renforcé en utilisant des matériaux beaucoup plus lourds de manière à le rendre apte à la traction cameline.

herse camelineLe cadre de la herse est en effet en tube carré de 100 x 50 ou même 70, selon ce qu’on trouve plus facilement sur le marché local.

Elle est destinée à la fabrication de bande pare feu et pour ce faire il lui a été adjoint un râteau amovible à l’arrière. Quand les pailles ont rempli l’espace entre la herse et le râteau l’utilisateur soulève ce même râteau en créant ainsi un tas de paille, plus facile à ramasser à la main. Dans certaines régions les utilisateurs préfèrent ne pas utiliser cet outils et ramasser les pailles à la main : en effet, les herbes étant très touffues, cela ralenti beaucoup le travail en les obligeants à arrêter trop souvent l’animal pour soulever le râteau.

Un modèle avec un râteau qui se soulève tout seul à l’aide de deux ressorts latéraux est à l’étude en collaboration avec le projet camelin.

SELLETTE

La selle est composée de 2 parties de 0,50 m x 0,15 m, en planche de 4 cm d'épaisseur, réuniessellette cameline par deux arceaux en fer plat de 3 mm d'épaisseur et de 40 mm de largeur. Deux barres métalliques longitudinales en fer plat de 3 mm d'épaisseur et 35 mm de largeur, relient les deux arceaux et portent en avant un crochet en U (de largeur 5 cm) soudé vers le haut qui permet de caler la chaîne des brancards de la charrette, du tombereau ou de la herse.

Une fine tôle métallique de 10/10eme recouvre les planches sur 15 cm de large vis à vis des fers en U.

Des capitons en tissu sont placés sous les planches pour limiter les blessure à l’animal. Deux solides crochets en fer de 5 cm de diamètre sont fixés à l'avant et à l'arrière de chaque planchette.

 

 

 


 
 
Aperçu de notre technologie
   
 
   

© RESEDA 2006

Dernière mise à jour: 22/11/06      
retour à la page d'accueil